Bandeau couverture

La Vinadie
Trait séparation long

Un vignoble et des vins
à l'image du territoire
du Grand-Figeac :

Partons ensemble
à leur reconquête !

Prévisionnel

         Badge

Bandeau feuille de vigne

SOUSCRIPTION À LA SCIC DE LA VINADIE


Je soutiens ce projet de reconquête du vignoble du territoire du Grand-Figeac et souhaite participer au capital de la SCIC la Vinadie.


Je suis un particulier, je télécharge le bulletin d'intention de souscription personnes physiques (ci-dessous).

Inscription particuliers

Je représente une société / entreprise, je télécharge le bulletin d'intention de souscription personnes morales (ci-dessous).

Inscription Sociétés / Entreprises


Merci pour votre engagement !

Bandeau devenez fondateur 1 sur 2
  Devenez fondateur de la cuvée
  d'excellence du Grand-Figeac


  en souscrivant à la SCIC
  en préfiguration
Bandeau devenez fondateur 2 sur 2

Hexagone Figeac10 hectares en projet
Conduite en
Agriculture Biologique
    Logotype AB

 

20 000 à 35 000
bouteilles
par an

 

Une gamme de
prix accessibles

 

Trait de séparation

 

Des sols favorables
à la vigne

 

Un ADN viticole
encore présent dans les
paysages et les pratiques
amatrices
   

Grappe

Trait de séparation

Bourse

   320 000 €
de capital à terme

 

20 €
la part sociale   Part

Le Grand-Figeac, terre du vin

Le Grand-Figeac souhaite (re)créer un vignoble sur son territoire. Ce projet a l'ambition de soutenir l'activité agricole, de valoriser les paysages et diversifier l'économie tout en renforçant la notoriété du territoire.
C'est pourquoi il souhaite soutenir avec vous la création d'une SCIC (Société Coopérative d'Intérêt Collectif) visant à fédérer les initiatives pour la plantation des vignes, la construction de l'outil de vinification, la gestion de la marque et la commercialisation à terme d'un vin de qualité et à forte identité.

 

Reconquérir le vignoble historique

Pratiquée depuis l'Antiquité dans le pays de Figeac comme en Égypte, terre de prédilection de Champollion, la viticulture contribue à l'enrichissement des populations dès le Moyen-Âge, notamment autour des communautés monastiques de Figeac ou de Marcilhac-sur-Célé.
C'est à Figeac que se retire en 1616, après avoir accompagné le développement de la vigne, Maximilien de Béthune, duc de Sully, compagnon d'Henri IV.
Au XIXe siècle, 80 000 hectares de vigne disparaissent dans le Lot à cause du phylloxéra.
Les signes de cette activité importante pour le territoire sont encore bien présents dans les Vallées du Lot et du Célé, sur le Causse et dans le Limargue.
De nombreuses cabanes de vignerons ainsi que des terrasses maçonnées parsèment les coteaux bien exposés, des noms de communes et de lieux-dits sont révélateurs : Reyrevignes, la Vinadie à Figeac...

Pourquoi une Société Coopérative d'Intérêt Collectif (SCIC) ?

Une démarche innovante d'utilité sociale pour le territoire et le développement d'une nouvelle activité en milieu rural
Une coopérative parce qu'elle garantit l'objet collectif, l'intérêt commun, l'engagement et la gouvernance démocratique (1 homme = 1 voix)
Un lieu de concertation de plusieurs collèges d'acteurs, permettant d'associer à la démarche de multiples partenaires publics et privés (citoyens, viticulteurs, entreprises, prestataires, clients ou fournisseurs, collectivités, ...)

 

Quels avantages à devenir sociétaire coopérateur ?

Soyez présent(e) dès la phase de préfiguration de la SCIC pour partager vos attentes, vos idées :
tout reste à inventer ! Nom du vignoble et du vin, durée minimale d'engagement, rémunération du capital.
Voici déjà quelques pistes :

Être parrain(e) de ceps de vigne, être convié(e) à la plantation puis aux vendanges
Pouvoir réserver votre vin à des conditions préférentielles : tarifs, étiquettes personnalisées
Être invité(e) à des animations exclusives (dégustations, rencontres de la confrérie, ...)
Pouvoir utiliser la notoriété de la marque pour des séquences de promotion en lien avec votre organisme

Et bien sûr :
Participation aux assemblées générales et réunions
Souplesse d'entrée et de sortie dans les investissements présents et à venir
Une pierre à l'édifice de la responsabilité sociétale de votre organisme

 

 

 

Pour aller plus loin, consultez ici les Statuts de la Société Coopérative d'Intérêt Collectif « LA VINADIE »

Illustration voir les Statuts SCIC La Vinadie

 

Avant projet CFI

               photomontage Ateliers Joël Nissou

UN CENTRE DE FORMATION DE L'INDUSTRIE
Pour accompagner la dynamique économique du territoire intercommunal

 

Le développement industriel du Grand-Figeac fait aujourd'hui figure d'exception (voir encadré). Pour répondre aux attentes de la filière industrielle en favorisant notamment l'insertion professionnelle des jeunes et des adultes, il était devenu indispensable d'accompagner cette dynamique territoriale sur le volet « formation ».
Le Grand-Figeac, en partenariat avec plusieurs industriels de la Mécanic Vallée et l'Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie (UIMM), a décidé de construire un Centre de Formation des Métiers de l'Industrie à Cambes sur le Parc d'activités de Quercypôle.

Ce projet permettra de répondre à plusieurs enjeux :
triangle_bleu disposer d'un pôle formation de proximité
triangle_bleu promouvoir les métiers des industries de la mécanique
triangle_bleu préparer les mutations « usines du futur »

Les bénéficiaires des formations seront des apprentis, des demandeurs d'emploi ou des salariés d'entreprises en formation continue.

L'équipe de maîtrise d'œuvre, en charge de la conception du projet, vient de remettre aux élus du Grand-Figeac l'avant-projet définitif.
Le bâtiment se développera sur une surface de 1 760 m2 dont 1 070 m2 de plateaux techniques et 690 m2 d'espace de formation. Les plateaux techniques donneront accès à des ateliers aéronautique, productique et peinture. Ils permettront de former des opérateurs pour les industries locales.

Les travaux de terrassement doivent débuter à l'automne prochain. L'établissement ouvrira ses portes en septembre 2019.

L'investissement immobilier s'élève à un montant de 3,2 M € HT pris en charge par le Grand-Figeac qui a obtenu 2 M € de financements publics, répartis comme suit : 1 M € de l'État et 1 M € de la Région Occitanie. Restent donc 1,2 M € à la charge de la Communauté de Communes.

Concernant l'exploitation de l'équipement, le Grand-Figeac passera un bail de location-vente avec le Pôle formation de l'UIMM, chargé du financement des équipements pédagogiques.

Emploi industriel :
la zone de Figeac très bien classée

La zone d'emploi de Figeac, au sens de l'INSEE, se classe en 4eposition pour le plus faible taux de chômage des 34 zones d'emploi d'Occitanie.
Sur près de 17 000 emplois, le secteur industriel représente près du quart des salariés.
De plus, une étude menée par l'INSEE a déterminé que sur les 304 zones d'emploi françaises, seules 35 ont enregistré une hausse du nombre d'emplois industriels entre 2004 et 2013, dans ce cadre, la zone d'emploi de Figeac se classe 6e en termes de progression.

 


 

 

Affiche Fab'Lab du Grand-Figeac

FAB'LAB* DU GRAND-FIGEAC
Comment ça marche ?

Une idée, un projet ? Vous n'avez pas de matériel ? Venez rencontrer des gens passionnés au Fab'Lab du Grand-Figeac.

Le Fab'Lab ouvre ses portes à l'IUT de Figeac. Pour mettre en œuvre ce projet, le Grand-Figeac a conclu un partenariat avec l'Université en développant cet équipement au sein de la plateforme de l'Innovation et de la Recherche de l'IUT de Figeac (lieu-dit Nayrac). Dans le cadre de ce partenariat, le Grand-Figeac a réalisé les investissements en matériels, tandis que l'IUT de Figeac va assurer l'animation de la structure ainsi que la mise à disposition des locaux.

Un Fab'Lab est un espace ouvert à tous donnant accès à des machines-outils numériques et mécaniques (imprimantes 3D, découpe laser, scanner 3D, découpe vinyle, fraiseuse numérique) pour apprendre à concevoir et à fabriquer toutes sortes d'objets dans un esprit collaboratif.

La création du Fab'Lab s'inscrit pleinement dans la démarche de développement économique impulsée par la collectivité à travers un outil vecteur d'attractivité et de services.
L'économie du numérique représente un enjeu considérable dans les années à venir pour le développement et l'attractivité d'un territoire.

Tout le monde est le bienvenu au Fab'Lab !

Venez découvrir ce lieu où les plus expérimentés aident les débutants : c'est la philosophie d'un Fab'Lab. N'hésitez plus et rejoignez l'aventure.

Le Fab'Lab est ouvert le mercredi de 16h à 20h et le samedi de 14h à 18h.
Tarifs annuels d'adhésion : 30 € pour les adultes / 20 € pour les étudiants et les demandeurs d'emplois / 15 € pour les juniors (13 - 18 ans)
.

Pour toute demande de renseignements sur le Fab'Lab, vous pouvez contacter la Pépinière d'entreprises Calfatech au 05 65 100 200

 

* FABRICATION LABORATORY

 

 


 

 

 

PAYS D'ART ET D'HISTOIRE

Un projet pour le territoire du Grand-Figeac

 

Photo Mme Christine GENDROTLe projet Pays d'Art et d'Histoire va permettre à l'ensemble des habitants et professionnels de notre territoire de mieux lier la mise en valeur du patrimoine et le développement culturel, la qualité du cadre de vie, l'économie touristique, le rayonnement de notre territoire, le vivre ensemble...
En nous rassemblant sur des thèmes fédérateurs, nous ferons découvrir à nos visiteurs les richesses de notre identité commune, et les nombreux rendez-vous culturels récurrents qui vont rythmer notre été vont participer à cette dynamique.

Christine Gendrot,
Vice-présidente chargée de la Culture
et du Patrimoine

Pourquoi le Grand-Figeac s'engage-t-il dans cette démarche ?

 

Pour mettre en valeur et mieux faire connaître le patrimoine du Grand-Figeac
triangle_orange Valoriser dans un projet global le patrimoine du Grand-Figeac
triangle_orange Faire du patrimoine un bien partagé par tous
triangle_orange Sensibiliser tous les publics au patrimoine
triangle_orange Proposer des animations pour les habitants, les jeunes publics et les touristes

Pour faire du patrimoine un élément clé du dynamisme de notre territoire
triangle_orange Animer le patrimoine pour en faire un support de rayonnement économique
triangle_orange Faire du patrimoine un moteur de la vie culturelle et sociale de notre territoire
triangle_orange Développer le tourisme culturel en coordination avec les acteurs locaux

triangle_orange Accompagner un réseau d'acteurs du patrimoine, professionnels comme associatifs

Pour faire le lien entre patrimoine et cadre de vie
triangle_orange Donner de la lisibilité aux réglementations en vigueur
triangle_orange Mettre du lien entre les nombreux acteurs du patrimoine
triangle_orange Guider les porteurs de projet
triangle_orange Favoriser le développement de savoir-faire locaux
triangle_orange Encourager la création architecturale contemporaine
triangle_orange Stimuler les travaux de recherches

Pour s'inscrire dans un réseau
triangle_orange Établir des partenariats avec le Département, la Région, les services de l'État
triangle_orange S'appuyer sur la dynamique du réseau prestigieux des Villes et Pays d'art et d'histoire

 

Quels patrimoines emblématiques pour le futur Pays d'art et d'histoire du Grand-Figeac ?

 

Gariotte

                  Photo : Ville de Figeac - Gilles Tordjeman

Le patrimoine ECRIT Le patrimoine
 ÉCRIT
Si tout le monde connaît Jean-François Champollion, enfant du pays et surtout déchiffreur des hiéroglyphes, le Grand-Figeac dispose d'un important patrimoine écrit à valoriser (fonds patrimonial de l'Astrolabe, archives publiques ou privées...).

Le patrimoine HISTORIQUE Le patrimoine
 HISTORIQUE
De grandes familles seigneuriales, telles que les Cardaillac, les Thémines, ou encore de grands personnages (Sully, Galiot de Genouillac, le maréchal Ney) ont marqué de leur empreinte plusieurs sites du Grand-Figeac. Cette histoire partagée permet de tracer des liens entre plusieurs communes du territoire.

Le patrimoine ARCHITECTURAL Le patrimoine
 ARCHITECTURAL
L'architecture de notre territoire est remarquable par sa qualité, sa variété et la noblesse de ses matériaux de construction. Élément emblématique de ce patrimoine, la présence récurrente du bâti médiéval est magnifiée par des monuments tels que les châteaux et les maisons fortes.

Le patrimoine NATUREL ET PAYSAGER Le patrimoine
 NATUREL ET
PAYSAGER

Le Grand-Figeac possède une grande diversité paysagère : les vastes plateaux calcaires des Causses, la terre riche du Limargue, les crêtes marquées du Ségala, prémices du Massif central, ou encore les vallées sinueuses du Lot et du Célé. Entretenu et façonné par l'homme, ce patrimoine en constante évolution reste fragile.

Le patrimoine RELIGIEUX Le patrimoine
 RELIGIEUX
Le patrimoine religieux, architecture ou objets d'art, est foisonnant et varié. Ainsi, les abbayes de Figeac et de Marcilhac-sur-Célé ont influencé plusieurs églises romanes du territoire. L'art gothique s'est développé à la veille de la guerre de Cent Ans, avant de laisser place à l'architecture baroque après les guerres de Religion. Le XIXe siècle fut une intense période de reconstruction et d'embellissement des lieux de cultes.

Le patrimoine VERNACULAIRE Le patrimoine
 VERNACULAIRE
Ce patrimoine bâti non habité est très présent sur tout le territoire du Grand-Figeac : caselles, gariottes, lavoirs, fours à pain, puits... Partie intégrante du paysage rural, ce patrimoine caractéristique de notre territoire est toutefois menacé. Sa sauvegarde demande une stratégie particulière.

Le patrimoine IMMATERIEL Le patrimoine
 IMMATÉRIEL
La gastronomie, les foires et les marchés sont autant de témoins d'un art de vivre lié à l'agriculture du territoire. Ce patrimoine immatériel n'existerait pourtant pas sans la mémoire de ses habitants, véritable relais des traditions, des savoir-faire, et de la transmission de la culture orale.

Le patrimoine PREHISTORIQUE Le patrimoine
 PRÉHISTORIQUE
Les traces de la Préhistoire sont très nombreuses dans l'ouest du territoire. ces témoignages des premiers hommes se présentent sous une grande variété : dolmens, sites mégalithiques, tumulus, abris troglodytes, grottes ornées... Pourtant, ce patrimoine archéologique reste peu accessible et très méconnu.

Le patrimoine INDUSTRIEL Le patrimoine
 INDUSTRIEL
Pendant des siècles, le Lot fut un axe commercial très actif. Au XIXe siècle, le réseau ferroviaire a pris sa place pour constituer de grandes voies de communication autour de Capdenac-Gare, développant l'économie du territoire. Aujourd'hui, ce passé industriel a évolué vers une industrie technologique de pointe avec, notamment, l'aéronautique et l'industrie agroalimentaire.

Place des écritures - Figeac

Photo : Grands sites Midi Pyrénées - Patrice Thébault

Safran

Photo : OT Pays de Figeac - Jérôme Morel

 

 

   

QU'EST-CE-QUE, LE LABEL
PAYS D'ART ET D'HISTOIRE ?

Depuis 1985, le ministère de la Culture et de la Communication attribue le label « Ville ou Pays d'art et d'histoire » aux territoires investis dans une démarche active de valorisation du patrimoine et de sensibilisation à l'architecture et au cadre de vie.
En 30 ans de label, la notion de patrimoine n'a cessé d'évoluer, pour aujourd'hui aborder une multitude de domaines : le patrimoine architectural, paysager, mobilier, industriel, vernaculaire ou même immatériel.
Près de 186 territoires possèdent actuellement ce label prestigieux, véritable référence en matière de préservation, recherche, valorisation ou animation du patrimoine.

NOTRE CONTEXTE :
LE PASSAGE D'UNE VILLE
À UN PAYS D'ART ET D'HISTOIRE

Figeac est labellisée depuis 1990 « Ville d'art et d'histoire ».
En 25 ans de labellisation, Figeac s'est illustrée par son dynamisme en matière de gestion patrimoniale. Aujourd'hui, son action touche des domaines très différents tels que la programmation culturelle, la réalisation d'expositions, la protection de sites patrimoniaux, la recherche ou encore la conservation d'objets d'art et d'archives.
Le Grand-Figeac souhaite s'appuyer sur cette expérience et ce bilan pour candidater au label « Pays d'art et d'histoire ».

   

 

 

Sous-bois

SECTEUR DE LACAPELLE-MARIVAL
Prochainement un Plan de Développement de Massif forestier

Le Grand-Figeac, en partenariat avec le Centre Régional de la Propriété Forestière, souhaite valoriser le patrimoine forestier du territoire et contribuer à développer l'économie locale.

Malgré la présence de débouchés de proximité (chaufferies bois, scieries), les bois restent en effet sous-valorisés. C'est pourquoi, il est proposé de mettre en œuvre un Plan de Développement de Massif forestier (PDM) qui va se dérouler pendant

3 ans sur les 16 Communes de la zone Ségala du Grand-Figeac : Anglars, Aynac, Cardaillac, Espeyroux, Labathude, Lacapelle-Marival, Le Bourg, Le Bouyssou, Leyme, Molières, Prendeignes, Saint-Bressou, Saint-Maurice en Quercy, Saint-Perdoux, Sainte-Colombe et Viazac.

Cette action permettra ainsi de favoriser la gestion forestière durable des forêts de ces Communes et de dynamiser la mobilisation des bois.

 

 

 

 

 

 
Chargée de mission Patrimoine et Pays d'Art et d'Histoire

Hélène Loeuille, chargée de mission
Patrimoine et Pays d'Art et d'Histoire

LABEL «PAYS D'ART ET D'HISTOIRE»
Le dossier de candidature est en cours d'élaboration

Le Grand-Figeac est riche de villages, de monuments et de paysages remarquables. Il a souhaité se porter candidat au label «Pays d'Art et d'Histoire» pour faire découvrir ce patrimoine architectural et naturel au plus grand nombre. Ce label lui permettrait d'asseoir son identité et de valoriser ses atouts pour renforcer sa dynamique touristique et développer l'attractivité de son territoire.

Ce projet de labellisation sera facilité car il repose sur la transformation du label «Ville d'Art et d'Histoire» obtenu en 1990 par la Ville de Figeac, qui a acquis de solides compétences en matière de valorisation du patrimoine et qui fait partie du réseau national des «Villes et Pays d'Art et d'Histoire» qui compte aujourd'hui 181 membres. Dans la perspective d'une fusion des intercommunalités, le périmètre d'étude et de projet a été élargi aux intercommunalités du Grand-Figeac et du Haut-Ségala.

Pour mener à bien cette démarche qui nécessite une phase préparatoire de diagnostic, de consultation et d'élaboration du projet, le Grand-Figeac a conclu une convention de partenariat avec le service Patrimoine de la Ville de Figeac et recruté en mai dernier une chargée de mission, Hélène Loeuille. La phase de diagnostic est en cours. Hélène Loeuille rencontre actuellement les acteurs et partenaires du territoire (Maires, PNR, Centre des Monuments nationaux, CAUE, Architecte des Bâtiments de France ...). Prochainement, des réunions territoriales seront organisées sur les différents secteurs du territoire intercommunal afin d'échanger avec les élus, les associations et la société civile. Le Grand-Figeac souhaite déposer son dossier de candidature pour la fin 2017.

Originaire de Lorraine, Hélène Loeuille est titulaire d"un Master «Géographie, Paysage, Patrimoine et Environnement». Un parcours pluridisciplinaire qui lui a également permis d'acquérir des compétences en Histoire et Droit du Patrimoine. Auparavant, elle a travaillé au sein d'une Maison du Tourisme et réalisé l'inventaire du patrimoine pour une Communauté de Communes.

   
 
 

 

ERDF ET LE GRAND-FIGEAC MOBILISÉS
EN FAVEUR DU DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL

 

Opération de forage dirigé ERDF

L'opération de forage dirigé a été suivie par Martin Malvy, président du Grand-Figeac, Patrice Bocquillon, directeur territorial Lot ERDF, Franck Léon, sous-préfet de Figeac, Vincent Labarthe et Jean-Luc Nayrac, respectivement vice-présidents du Grand-Figeac en charge de l'économie et de l'habitat / transport / services.

 

Pour faire face au développement industriel et économique du Grand-Figeac, ERDF (*) et la Communauté de Communes investissent 1,6 millions € pour renforcer l'alimentation électrique du territoire et de la zone d'activités de l'Aiguille.

Actuellement, le Grand-Figeac connaît un essor industriel qui fait figure d'exception dans la nouvelle Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. En effet, la présence et le développement permanent de sous-traitants aéronautiques comme Figeac-Aéro par exemple, ainsi que la montée en puissance et l'arrivée de nouvelles entreprises (Whylot, Aérofonctions, Bodycote,…) boostent l'économie du territoire.

Afin d'accompagner le développement de l'industrie locale, ERDF et la Communauté de Communes ont respectivement investi 940 000 € et 660 000 € pour renforcer et sécuriser le réseau électrique. Ces investissements vont permettre, à terme, de répondre plus facilement aux besoins croissants des entreprises en matière de puissance électrique.

A l'été 2015, ERDF a ainsi pu doubler la capacité d'accueil du poste source implanté dans la zone de Nayrac, qui dessert le Figeacois, en remplaçant les deux transformateurs de 20 MVA par des équipements de 36 MVA. La Ville de Figeac a également apporté son soutien financier à cette opération.

 

Par ailleurs, un nouveau départ Moyenne Tension sera prochainement construit pour renforcer l'alimentation électrique de la zone de l'Aiguille et notamment faire face aux besoins croissants des entreprises, dont Figeac-Aéro, qui vient de passer le cap des 1 200 emplois. Ces travaux demanderont à ERDF de poser 6 kms de câble souterrain après avoir réalisé un "forage dirigé"pour passer sous la rivière Célé. L'opération a été menée le 17 mars dernier au carrefour de la route de la Cassagnole à Figeac. Elle n'a nécessité aucun terrassement et occasionné aucune gêne pour les usagers.

Ce type d'investissement s'inscrit pleinement dans la volonté d'ERDF d'être un acteur au quotidien dans le développement des territoires et des entreprises aux côtés des collectivités locales.

 

 

(*) Électricité Réseau Distribution France

   
 

 

bouton haut de page

 

© COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU GRAND - FIGEAC - 2014   |   Plan du site   |   Tous droits réservés